Accueil > Comment lever des fonds > crowdfunding financement participatif

Qu'est-ce que le crowdfunding ?

Le financement participatif, également crowdfunding, est une solution de financement qui permet de collecter des fonds auprès du grand public pour financer un projet. Entreprises, associations ou particuliers, il est possible de faire appel au soutien financier des habitants de votre région ou de personnes ayant un intérêt pour votre projet.


Le crowdfunding, également appelé financement participatif, est une solution de financement qui permet de collecter des fonds auprès du grand public pour financer un projet. Entreprises, associations ou particuliers, il est possible de faire appel au soutien financier des habitants de votre région ou de personnes ayant un intérêt pour votre projet. Le principe consiste à rendre visible un projet auprès d’une communauté de potentiels contributeurs ou investisseurs. Le montant levé peut aller de 1 000 € à 2,5 millions € selon le mode de financement participatif sélectionné. Tudigo permet ainsi à des particuliers de financer et soutenir le développement de PME et TPE françaises, et à des entreprises ayant un impact sur l’économie réelle de trouver un financement.


Quels sont les avantages du financement participatif ?

Le crowdfunding est avant tout un outil pertinent pour les entreprises, associations ou encore particuliers qui cherchent à financer rapidement un projet. Selon le mode de crowdfunding sélectionné et le besoin de financement recherché, les avantages pourront être multiples.

Dans un modèle de financement participatif en échange d’actions ou d’obligations, l’intérêt pour une entreprise est de pouvoir présenter son projet auprès d’une communauté d’investisseurs particuliers aux profils divers et d’obtenir ainsi des fonds rapidement et avec des garanties plus souples. Pour les investisseurs, cela leur permet d’avoir accès à des offres d’investissement facilement. En ayant connaissance des risques, ils peuvent ainsi diversifier leurs épargnes et devenir acteur de leurs patrimoines en investissant dans les PME et TPE qu’ils ont sélectionnées. Certains placements pourront également ouvrir droit à une réduction fiscale.

Dans un modèle de don contre don : en plus de financer rapidement leur projet, le crowdfunding leur permet de communiquer sur leurs projets, de mobiliser une communauté d’ambassadeurs et de valider un marché potentiel pour pouvoir convaincre de futurs financeurs.


Quels sont les typologies de financement participatif ?

On peut distinguer plusieurs formes de financement participatif pour des montants recherchés plus ou moins élevés. Les modes de fonctionnement peuvent différer :

Sous forme de souscription d'actions ou d'emprunts obligataires, les particuliers prennent part à une aventure entrepreneuriale aux côtés de dirigeants passionnés. Généralement envisagés pour une entreprise qui recherche des financements au-dessus de 30 000 €, les échanges sont encadrés par un contrat entre l’entreprise et chaque investisseur. En plus du financement, les investisseurs peuvent également apporter des compétences, un carnet d’adresse ou une expertise sur un domaine donné. Il s’agit d’un réel échange.

    • En échange d’action(s) – également appelé crowd equity : ce type de financement participatif permet à une entreprise d’ouvrir son capital à des investisseurs en échange d’actions. Ils détiennent donc des titres de propriété de l’entreprise et deviennent associé(e)s. Ils peuvent avoir un droit sur les bénéfices, proportionnellement à la part détenue. Cela est comparable à une levée de fonds qui serait effectuée auprès d’un ensemble d’investisseurs particuliers. 
    • En échange d’obligation(s) – également appelé crowd lending : ce type de financement participatif permet à une entreprise d’emprunter auprès de particuliers à un taux et une durée définis en amont par l’entrepreneur. Le prêteur bénéficie donc d’un taux d’intérêt tout au long du prêt.

A noter que pour ces deux types d’investissement, il n’y a pas de garantie de revenu pour l’investisseur. La décision d’investir doit être prise en connaissance des risques et sur une somme dont la personne n’a pas besoin immédiatement. Sur notre plateforme Tudigo, nous fournissons toutes les informations nécessaires pour que l’investisseur puisse faire un choix en ayant connaissance des éléments de l’entreprise.


  • Le financement participatif en don

Sous forme de don à une entreprise ou une association, les particuliers financent un projet dans lequel ils croient en échange d’une gratification émotionnelle ou matérielle. Ce mode de financement est généralement utilisé pour une entreprise qui recherche un financement entre 1 000€ et 30 000€. Le crowdfunding peut intervenir à n’importe quel moment de la vie d’un projet, dès que le stade de l’idée est dépassé. Le financement participatif est utilisé dans la phase de création (ouverture d’un restaurant, lancement d’une marque de vêtements…), de développement d’une activité déjà pérenne (nouvelle gamme de produits, agrandissement d’un local, achat d’une nouvelle machine…) ou de survie.

Cette forme de financement est également un moyen efficace pour tester un marché ou un produit et rencontrer des premiers ou nouveaux clients.

  • En échange d’une contrepartie – également appelé du financement participatif en don contre don : ce type de financement permet aux particuliers de recevoir une contrepartie matérielle (bouteille de vin), expérientielle (visite du vignoble) ou symbolique (nom du participant sur la devanture du magasin) en échange de leur participation financière. Ce type de crowdfunding peut permettre à certaines entreprises de faire de la prévente.
  • Un don sans contrepartie – le contributeur n’attend aucune contrepartie financière ou en nature à la suite de sa participation financière à un projet. Généralement il s’agit d’une campagne de financement participatif pour une association ou une fondation, une réduction fiscale sur le revenu de 66% du montant donné peut dans certains cas être accordée.

Dans la plupart des cas cités ci-dessus, la motivation des particuliers et spécifiquement de la communauté de Tudigo pour participer à une campagne de financement participatif, reste fortement liée au projet et aux personnes qui le poussent.

C’est un point essentiel du crowdfunding, ces personnes font le choix de vous aider et de soutenir votre projet pour qu’il voit le jour. Ils suivront votre évolution même une fois les fonds collectés, ils deviennent une force pour votre projet.

Vous souhaitez vous lancer ? Déposez votre projet en 2 minutes sur notre plateforme. Nos conseillers vous répondront sous 24h ! C'est par ici !


Pourquoi on parle de tout ou rien ?

Selon vos besoins de financement, vous définissez avec nos conseillers le montant minimum que vous souhaiteriez collecter, à partir de 1 000€ et jusqu’à 2 500 000 €. Une fois votre campagne de financement participatif lancée, vous disposez en moyenne de de 35 à 60 jours pour récolter le montant plancher que vous aurez défini. Si celui-ci n’est pas atteint, nous rembourserons automatiquement l’ensemble des contributeurs.


Est-ce que le crowdfunding est réglementé par la loi ?

Depuis octobre 2014 et afin de soutenir le développement du financement participatif tout en sécurisant les transactions financières, les plateformes de financement participatif françaises sont soumises à une réglementation stricte :

Elles sont désormais encadrées par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR). TUDIGO répond à ses obligations en étant agréée par l’AMF, Conseiller en Investissement Participatif (CIP) et immatriculée à l’ORIAS. 


Depuis 2012, nous avons accompagné plus de 900 TPE et PME pour plus de 8 M€ collectés. Commerçants, artisans, agriculteurs, industriels, … Tudigo accompagne tous les acteurs de l’économie réelle à travers les deux solutions abordées ci-dessus :  le don contre don et l’investissement (en échange d’actions ou d’obligations). Découvrez les projets → 

BESOIN DE PLUS D'INFORMATIONS ?

Initiez, participez, soutenez, investissez dans un projet qui impactera directement et positivement l’économie et la vie locale

Investir dans des sociétés comporte des risques de perte en capital et d'illiquidité. Répartissez bien vos investissements et n"investissez que l'argent dont vous n'avez pas besoin immédiatement.